Devises

Cotations CFD selon IG. Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site IG.com et sont donnés à titre indicatif. Proposé par

Taux de change

En finance, un taux de change (aussi connu comme une Parité ou Cross) entre deux monnaies est le taux auquel une devise sera échangée contre une autre. Il est également considéré comme la valeur de la monnaie d'un pays exprimé dans une autre monnaie. 

Les taux de change sont déterminés par le marché des changes (pour les devises dites flottantes). Les cours cotent en continue selon la loi de l'offre et de la demande : confrontation entre acheteurs et vendeurs.

Le taux de change au comptant (marché Spot) se réfère au taux de change actuel. Le taux de change à terme (marchés des Forwards et Futures) se réfère à un taux de change négocié aujourd'hui, avec une livraison et un paiement réalisés à une date future.

Taux de change guide

taux de changeRégime de taux de change

Chaque pays, à travers des mécanismes divers, gère la valeur de sa monnaie. Dans le cadre de cette fonction, il détermine le régime de taux de change qui s'appliquera à sa monnaie. Par exemple, le taux de change de la monnaie peut être flottante ou fixe.

Taux de change flottant

Si le taux de change d’une monnaie est flottant, son cours évolue, déterminé par les forces du marché, de la loi de l'offre et la demande contre les autres devises. 

Les taux de change pour ces monnaies sont susceptibles de fluctuer presque constamment tant elle sont traitées à travers le monde, principalement par les banques sur les marchés financiers. Les cours de devises cotent en continue 24h/24.

Par exemple, le dollar, l'euro, le yen et la livre sterling sont toutes des monnaies dites "flottantes". Cependant, certaines banques centrales interviennent fréquemment pour éviter une appréciation ou dépréciation excessive. Ces régimes sont souvent appelés des régimes de taux de change flottant dirigés.

Taux de change fixe

Un système de parité mobile ou réglable est un système de taux de change fixe , mais avec une provision pour la dévaluation d'une monnaie.

De la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu'en 1967, tous les pays d'Europe occidentale ont maintenu des taux de change fixes avec le dollar américain sur la base du système de Bretton Woods.  Mais ce système a été abandonné dans les années 1970 en faveur de taux de change flottants.

Pourtant, certains gouvernements conservent leur monnaie dans une fourchette étroite. Les monnaies peuvent être surévaluées ou sous-évaluées, ce qui provoque des déficits ou excédents commerciaux.

Les fluctuations des taux de change

Un taux de change flottant, coté sur le marché interbancaire, va évoluer chaque fois que la valeur d’une des monnaies de la composante change. Une monnaie tendra à s’apprécier chaque fois que la demande sera supérieure à l’offre. Elle se dépréciera chaque fois que l’offre sera supérieure à la demande.

Les facteurs d’évolution des taux de change

Les taux d’intérêts

Si un pays ou une banque centrale augmente ses taux d’intérêts, les capitaux étrangers vont entrer alors que les capitaux nationaux partiront moins. Ce mécanisme fera progresser la demande et donc le taux de change de la devise face aux autres devises, toutes choses égales par ailleurs.

L’inflation

Si l’inflation progresse, les importations progressent alors que les exportations diminuent, cela impacte directement la balance des transactions courantes de façon négative, le taux de change aura tendance à baisser.

La parité du pouvoir d’achat

Dans l'économie, le pouvoir d'achat (PPA)  évalue combien d'argent serait nécessaire pour acheter les mêmes biens et services dans deux pays différents. En utilisant ce taux de PPA, une somme d'argent a donc le même pouvoir d'achat dans différents pays.

Parmi les autres utilisations, les taux de PPA facilitent les comparaisons internationales du revenu. En effet, les taux de change du marché sont souvent volatils et affectés par des facteurs politiques et financiers qui ne conduisent pas à des changements immédiats dans les revenus.

Par conséquent, les taux de change ont tendance à sous-estimer systématiquement le niveau de vie dans les pays pauvres, encore appelé l'effet Balassa-Samuelson.