Le 30 août à 20h30

SES-imagotag : S1 2017

Bonnes performances commerciales

Rentabilité temporairement affectée

  • Excellent niveau d'activité (95 M€, +11%) et de commandes (104 M€, +37%)
  • Rentabilité temporairement impactée par l'intégration des acquisitions et des éléments exceptionnels – marge d'EBITDA de 7,6%, en baisse de 190 points de base
  • Trésorerie nette quasi stable à 6 M€ - Trésorerie disponible de 59 M€

Message de Thierry Gadou, Président-Directeur général du groupe SES-imagotag :

« SES-imagotag a réalisé une excellente performance commerciale au 1er semestre, renforçant encore son leadership mondial sur le secteur. Nous avons aussi accéléré ces derniers mois la mise en œuvre des chantiers stratégiques du plan Leapfrog : innovation produit, plateforme cloud et solutions logicielles, industrialisation, partenariats et poursuite de l'expansion mondiale en Asie et en Amérique du nord.

Face à des perspectives de très fort développement du marché de la digitalisation du commerce physique, la concurrence s'aiguise logiquement, entraînant une pression sur les prix et les marges. Nous avons, en réponse, accéléré le plan produit, pour fusionner en une nouvelle gamme ultra-innovante les technologies récemment acquises (projet « G2-Fusion ») et le projet industriel « Fire » d'accroissement drastique de la compétivité coût. Ce choix pénalisant à très court terme pour la rentabilité et les livraisons du semestre en cours représente un réel avantage concurrentiel. Conjugué aux progrès rapides de notre expansion internationale, il se traduit déjà par une excellente dynamique des commandes et constitue des fondations solides pour une croissance forte en 2018. Celle-ci devrait être également renforcée par 1) le déploiement des nombreux nouveaux clients démarrés en 2017, 2) l'accélération aux Etats-Unis, en Chine, au Japon, en Russie et au Royaume-Uni, et 3) le démarrage des nouveaux segments (mode, cosmétique-luxe, logistique et industrie, smart-office).

Notre projet d'alliance stratégique et capitalistique avec le groupe BOE Technology va encore renforcer SES-imagotag aux plans technologique, industriel, géographique et actionnarial, et conforte la réalisation des objectifs du plan Leapfrog 2020. »

En M€ S1 2017
(*)
S1 2016
(**)
Chiffre d'affaires 95,4 85,9
Marge sur coûts variables 24,9 21,3
En % du CA 26,1% 24,8%
EBITDA 7,3 8,2
En % du CA 7,6% 9,5%
EBIT Courant (ROC) 3,4 5,0
En % du CA 3,5% 5,9%
Résultat opérationnel (EBIT) 1,0 4,2
En % du CA 1,0% 4,8%
Résultat Net 0,7 1,5
En % du CA 0,7% 1,7%

(*) Procédures d'audit finalisées. Le Rapport Financier Semestriel sera disponible mi-Septembre.

(**) L'EBIT et le Résultat Net 2016 ont été retraités afin de tenir compte de la juste valeur et de la contribution patronale qui n'ont pas été constatées au titre des actions de performance pour un montant de -0,5 M€ au 30.06.2016. Ce retraitement de consolidation est sans impact sur la trésorerie ni sur les capitaux propres.

Un chiffre d'affaires semestriel record et des prises de commandes en forte hausse

SES-imagotag a réalisé au 1er semestre un chiffre d'affaires de 95,4 M€ en hausse de +11% par rapport au 1er semestre 2016. La croissance est tirée tant par la France (+15%) que l'international (+8%), grâce à un nombre élevé de nouvelles signatures et la poursuite des déploiements en cours.

Chiffre d'affaires S1 en M€ 2017
(*)
2016 N / N-1
France 37,6 32,6 15,3%
En % du CA 39,4% 38,0% +1,4pts
International 57,8 53,3 8,4%
En % du CA 60,6% 62.0% -1,4pts
Chiffre d'affaires Total 95,4 85,9 11,1%

(*) Procédures d'audit finalisées. Le Rapport Financier Semestriel sera disponible mi-Septembre.

Cette performance est quasi exclusivement organique, car les deux acquisitions récentes, Findbox et Pervasive Displays (PDi), ont été principalement focalisées sur le projet de nouvelle gamme « G2-Fusion » qui sera lancée dans le courant du 2nd semestre, ainsi que sur l'extension de la gamme d'écrans et e-paper et le projet « Fashion tag » (solution d'étiquetage unitaire pour le secteur de la mode, combinant les fonctions d'affichage digital, d'inventaire automatisé et de sécurité).

En France, la dynamique de croissance se poursuit sur un marché très porteur, car le taux de pénétration des EEG continue de progresser dans la grande distribution alimentaire et spécialisée, en même temps que démarre l'adoption dans de nombreux nouveaux segments de marché (bricolage, pharmacies, petits commerçants, cosmétique-luxe, industrie et logistique, bureau intelligent « smart office », etc).

A l'international, le chiffre d'affaires est en hausse de +8%, performance d'autant plus remarquable que 2016 bénéficiait d'un très important contrat de déploiement européen[1].

Le Groupe a par ailleurs enregistré des prises de commandes pour 103,9 M€, en forte croissance de +37% par rapport à la même période de 2016.

Une rentabilité temporairement affectée par l'intégration de nouvelles entités et des éléments exceptionnels

SES-imagotag enregistre au 1er semestre un résultat brut d'exploitation courant (EBITDA) de 7,3 M€ (par rapport à 8,2 M€ au S1 2016) et un résultat opérationnel (EBIT) de près de 1,0 M€ (4,2 M€ au S1 2016). Cette baisse s'explique principalement par l'intégration des acquisitions et d'autres éléments non récurrents, ainsi que par un contexte concurrentiel de tension accrue sur les prix.

en M€   S1 2017 (*)   S1 2016 (**)   Var
Chiffre d'affaires   95,4   85,9   9,5
Marge sur coûts variables   24,9   21,3   3,6
En % du CA   26,1%   24,8%   +130 pb
Charges d'exploitation courantes   (17,7)   (13,2)   (4,5)
EBITDA   7,3   8,2   (0,9)
En % CA   7,6%   9,5%   -190 pb
Amortissements   (3,9)   (3,1)   (0,8)
Résultat opérationnel courant (ROC)   3,4   5,0   (1,6)
Autres éléments non récurrents et charges IFRS 2   (2,4)   (0,8)   (1,6)
EBIT   1,0   4,2   (3,2)
En % CA   1,0%   4,8%   -380 pb

(*) Procédures d'audit finalisées. Le Rapport Financier Semestriel sera disponible mi-Septembre.

(**) L'EBIT et le Résultat Net 2016 ont été retraités afin de tenir compte de la juste valeur et de la contribution patronale qui n'ont pas été constatées au titre des actions de performance pour un montant de -0,5 M€ au 30.06.2016. Ce retraitement est sans impact sur la trésorerie ni sur les capitaux propres.

La marge sur coûts variables s'établit à 24,9 M€ en hausse de +17% par rapport au S1 2016. Le ratio de marge sur coûts variables s'améliore de +1,3 points et passe de 24,8% à 26,1% grâce notamment à l'intégration verticale de PDi. Cette amélioration est toutefois moins forte qu'attendue en raison d'une tension accrue sur les prix au cours du 1er semestre.

Les charges d'exploitation courantes s'élèvent à 17,7 M€ à fin juin 2017, en hausse de +4,5 M€ comparés aux 13,2 M€ du 1er semestre 2016. Cet accroissement substantiel s'explique par :

  • l'entrée dans le périmètre des acquisitions PDi et Findbox ainsi que de la filiale américaine SES-imagotag Inc. (en consolidation globale pour la première fois ce semestre). Cet effet d'intégration de charges comptant pour 2 M€ ;
  • et la poursuite des efforts d'expansion internationale : recrutements dans les filiales (commerciaux, chefs de projets, gestion des partenaires, administration), dépenses marketing et de participation aux salons internationaux, frais de déplacements.

Même s'il pèse à court terme sur la rentabilité en raison du temps nécessaire à l'atteinte d'une taille critique sur les zones nouvelles, cet investissement à l'international est indispensable dans un marché désormais globalisé et produit des résultats très encourageants : le chiffre d'affaires à l'international est passé en 6 ans de 15 à 109 M€ (x7) et représente plus de 60% du chiffre d'affaires total.

Compte tenu des hausses respectives de la marge sur coûts variables (+3,6 M€) et des charges d'exploitation courantes (+4,5 M€) décrites précédemment, le résultat brut d'exploitation courant (EBITDA) s'élève à 7,3 M€ en retrait de -0,9 M€ par rapport au 1er semestre 2016.

Les amortissements sont en hausse de +0,8 M€, passant de 3,1 M€ à 3,9 M€, avec l'entrée en périmètre des nouvelles entités et l'accroissement des investissements industriels et de R&D. En conséquence le résultat opérationnel courant (ROC) s'établit à 3,4 M€ en baisse de -1,6 M€ par rapport au S1 2016.

Les charges non récurrentes et IFRS 2 s'élèvent au premier semestre à un montant élevé de 2,4 M€ du fait principalement :

  • Des frais d'avocats et de conseil liés aux opérations de croissance externe (PDi, Findbox), de financement (placement Euro-PP), ainsi qu'au projet d'alliance stratégique et capitalistique avec le groupe BOE Technology.
  • Des charges liées aux actions de performance (AGA), au titre de l'attribution définitive de la première tranche du plan 2012-2017, et de l'estimation de la juste valeur du nouveau plan approuvé par l'Assemblée générale du 30/11/16.
  • De l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions et à la comptabilisation des compléments de prix au titre de la norme IFRS3.

Compte tenu de ces éléments, le Résultat Opérationnel (EBIT) du semestre ressort en baisse à près de 1,0 M€ contre 4,2 M€ à la même période l'an dernier.

Résultat net

Dans les comptes semestriels a été comptabilisé un impôt différé actif de 0,9 M€ sur les pertes fiscales générées par l'entité juridique française, compte tenu du caractère probable de la consommation de cette perte fiscale sur un horizon de temps raisonnable. Après prise en compte du résultat financier et de la charge d'impôts sur les sociétés, le résultat net à fin juin 2017 s'établit à 0,7 M€, soit 0,7% du chiffre d'affaires par rapport à 1,5 M€ à fin juin 2016 (1,7% du chiffre d'affaires).

Investissements R&D et industriels (5,1 M€)

Les investissements pour le 1er semestre s'élèvent à 5,1 M€ principalement répartis entre la R&D produit & logiciel, l'industrialisation des nouveaux produits, et les systèmes d'information.

La performance commerciale de SES-imagotag confirme le leadership du Groupe et les succès de sa politique d'innovation, particulièrement active ce semestre en termes d'enrichissement de la plateforme logicielle : SES-imagotag a achevé au 1er semestre le développement de sa plateforme Cloud. Plusieurs centaines de magasins s'appuient déjà sur cette solution (notamment aux USA) et SES-imagotag a signé au 2ème trimestre le premier déploiement d'un grand compte en mode Cloud.

Par ailleurs, l'annonce récente d'Apple sur le NFC ouvre la voie à une explosion des usages de connectivité en magasin pour offrir plus d'information, de services et de personnalisation aux consommateurs. Ayant fait ce pari dès 2012, SES-imagotag a déjà vendu près de 30 millions d'étiquettes intelligentes « NFC-ready » installées dans des milliers de magasins et a accéléré au 1er semestre le développement de sa gamme de solutions « Shopper Engagement » (Storefront, Connect, Findbox). 

Grâce à PDi, SES-imagotag a pu accélérer l'extension de sa gamme e-paper (ex : lancement de la 12inch, plus grande étiquette électronique commercialisée). De leur côté, les équipes Findbox ont bouclé la première étape décisive du projet « Fashion tag » (solution d'étiquetage unitaire pour le textile et combinant les fonctions d'affichage digital, d'inventaire automatisé et de sécurité). Cette solution à fort potentiel de marché est à présent au stade de magasin pilote opérationnel.

Enfin les équipes R&D et industrielles ont été focalisées sur le projet de nouvelle gamme « G2-Fusion », qui conjugue les technologies de SES-imagotag, PDi et Findbox, et dont le calendrier de développement a été accéléré d'un an pour renforcer l'avantage concurrentiel du Groupe dans un contexte de pression accrue sur les prix de la part des acteurs asiatiques.

La gamme G2-Fusion entre en phase d'industrialisation au 3ème trimestre et cumulera les bénéfices des technologies issues des acquisitions récentes : e-paper multi-couleurs, flashing LED haute vitesse, radio bi-mode HF, NFC-actif, fixations haute sécurité Easylock2, géolocalisation automatique, capteurs embarqués et infrastructure IoT retail ouverte, etc. Par ailleurs le projet « G2-Fusion » a été combiné à un plan d'amélioration industrielle qui lui permettra d'ajouter à tous ces bénéfices fonctionnels un gain important de compétitivité coût, et ce notamment grâce au savoir-faire du groupe BOE Technology avec lequel un premier partenariat industriel a été conclu pour cette nouvelle gamme.

Trésorerie nette stable au 1er semestre et succès de l'opération Euro-PP

La consommation nette de trésorerie s'établit pour le 1er semestre à -0,6 M€, par rapport à une consommation de -10,8 M€ en 2016, ce qui permet une quasi-stabilité de la trésorerie nette à +5,7 M€ par rapport à 6,3 M€ fin 2016.

Par ailleurs, grâce au succès de l'opération Euro-PP qui visait à renforcer le financement du plan stratégique Leapfrog 2020 sans effet dilutif et en diversifiant les sources de financement du Groupe, la trésorerie disponible totale passe de 33 M€ à 59 M€.

Tableau des variations de trésorerie - en M€ S1 2017
(*)
 FY 2016
EBITDA 7,3 16,6
Investissements corporels et incorporels (Capex) -5,1 -9,3
Variation du Besoin en Fonds de Roulement -2,9 -6,7
Investissements financiers nets de la trésorerie acquise +2,3 -7,0
Autres produits et charges financiers +0,2 -1,6
Impôt courant -1,1 -1,2
Autres éléments non courants/ autres -1,3 -1,6
Variation de la trésorerie nette -0,6 -10,8

(*) Procédures d'audit finalisées. Le Rapport Financier Semestriel sera disponible mi-Septembre.

Le ratio de BFR d'exploitation sur chiffre d'affaires se maintient à 24%, similaire à celui du 31 décembre 2016. Les investissements financiers liés aux acquisitions font ressortir un solde positif de 2,3 M€ après prise en compte de la trésorerie nette acquise.

Perspectives

Comme déjà annoncé, l'activité au second semestre sera ralentie par le calendrier d'industrialisation du projet « G2-Fusion » et le choix de certains clients de transférer leurs commandes sur cette nouvelle gamme. Toutefois les avantages compétitifs attendus de G2-Fusion devraient se traduire ensuite par une impulsion forte comparable à ce qu'a vécu SES-imagotag lors du lancement de G1 (première gamme e-paper/HF) en 2014. De plus, cette nouvelle ligne d'étiquettes intelligentes bénéficiera de très riches compléments logiciels.

Ce choix d'une accélération de la transition produit, même s'il est pénalisant à très court terme, répond à la détermination de SES-imagotag de renforcer son leadership et sa part de marché précisément dans cette phase de transition du marché des EEG vers une adoption mondiale. Ces objectifs priment celui de rentabilité à court terme compte tenu de l'enjeu potentiel à moyen terme. 

Objectifs Leapfrog 2020 réitérés

Le marché des EEG est entré cette année dans une nouvelle étape de son développement mondial. Cette technologie, socle de la digitalisation des points de vente physiques, au cœur même de la vague de l'internet des objets (IoT), se trouve portée par la révolution omnicanale dont l'actualité récente a montré les signes d'accélération en 2017 (acquisition de Wholefoods par Amazon, partenariat stratégique entre Walmart et Google…). La dernière étude du cabinet ABI Research prévoit ainsi une explosion du marché à 5 ans avec une estimation à plus de 5 Mds $ en 2022. La précédente estimation ABI datant de 2014 évoquait 1,8 Mds $ en 2019.

Pour conserver et accentuer son leadership dans ce futur très grand marché de la digitalisation du commerce physique (retail IoT), SES-imagotag mène une stratégie offensive sur plusieurs fronts : accélération de l'innovation produit & logiciel, accélération industrielle, développement international en Asie et en Amérique. Cette stratégie offensive, qui se traduit d'ores et déjà par l'excellente dynamique des commandes, prépare une forte accélération de nos ventes en 2018.

L'alliance avec BOE Technology s'inscrit dans la logique poursuivie par SES-imagotag de renforcer son avance technologique dans les displays intelligents et l'IoT, sa présence en Chine et en Asie, ainsi que son savoir-faire industriel.

Cette stratégie d'ensemble conforte les objectifs du plan « Leapfrog 2020 » d'un chiffre d'affaires compris entre 400 et 500 M€ (Tcam 2015-2020 > 30% par an) avec une marge d'EBITDA entre 15% et 20%.

A propos de SES-imagotag

Depuis 25 ans, SES-imagotag est le partenaire des commerçants dans l'utilisation des technologies numériques en point de vente. N°1 mondial des étiquettes intelligentes et du « pricing automation », SES-imagotag a développé une plateforme digitale & IoT complète qui permet aux commerçants de connecter et numériser intégralement leurs points de vente, automatiser les processus à faible valeur ajoutée, mieux connaître, informer et servir leurs clients, produire une information de qualité pour optimiser à chaque instant la tenue des rayons, éviter ruptures et gaspillage, créer un service omnicanal fidélisant et adapté aux nouvelles attentes des consommateurs.

www.ses-imagotag.com

SES-imagotag est cotée au compartiment B d'Euronext™ Paris

Code Mnemo : SESL – Code ISIN : FR0010282822 – Reuters : SESL.PA – Bloomberg : SESL

Contact

NewCap - Relations Investisseurs & Communication Financière

Marc Willaume / Tristan Roquet Montégon : Tél. : 01 44 71 00 13 / ses@newcap.eu

 

[1]MediaMarkt-Saturn dénommé désormais CECONOMY suite au spin-off du Groupe Metro.



Information réglementée
Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente :
- Communiqué sur comptes, résultats
Communiqué intégral et original au format PDF :
https://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-49933-ses_cp_resultats_semestriels_2017_fr-finale.pdf
© Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Cette information ne provient pas de Daily-bourse. Elle est communiquée à titre indicatif et ne doit pas être considérée comme des conseils ou des recommandations. Daily-bourse ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l'utilisation faite de cette information par les clients et prospects, et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information. Daily-bourse s'efforce de choisir des sources d'information dignes de confiance, qui s'efforcent d'assurer l'exactitude et la mise à jour des informations. Mais ni Daily-bourse, ni les sources externes d'information, ne peuvent en garantir en aucune façon l'absence d'erreur, l'exhaustivité, la qualité, la disponibilité, ou l'opportunité. Ces informations peuvent être protégées par le droit d'auteur. Il peut y avoir des restrictions ou interdictions de modifier, publier, rediffuser ou reproduire ces informations. Elles ne peuvent être utilisées qu'à des fins personnelles, à l'exclusion de toute utilisation commerciale.